Thư Hà Nội : Lettre de Hanoi (Jean Tardieu)

J’ai lu dernièrement ce texte bien intéressant qui se nomme « Lettre de Hanoi ». Cette lettre en forme de capsule temporelle a en effet été écrite en 1928 mais n’a été publiée qu’après la mort de Jean Tardieu en 1995.

Jean Tardieu a 25 ans en 1928 et fait alors son service militaire à Hà Nội. Il découvre, admire et respecte les paysages, la culture et les mœurs « annamite » ; l’hostilité à l’égard des envahisseurs qui sourd légitimement des colonisés l’attriste donc puisqu’elle l’empêche de tisser d’authentiques liens avec la majorité.  87 ans plus tard, la situation a radicalement évolué mais je retrouve bien dans certaines descriptions les caractéristiques de certains comportements expatriés ici :

« Cependant un vrai colonial, s’il veut que les enfants de son boy sachent lire dans le texte les poésies d’André Theuriet et connaissent la date de la prise de La Rochelle, s’inquiète peu, pour sa part, de connaitre le pays où il vit: on a construit des villas moyenâgeuses, tracé des avenues qui rappellent le plus possible le sempiternel « cours Victor Hugo » ou la « rue Jules Ferry » de nos villes de province: on a des hôtels avec ascenseurs, des cafés avec billard – tout cela pour cacher la grâce discrète des pagodes, les tortueuses et bruyantes rues chinoises, pour oublier, enfin, le plus possible, ce pays où l’on sait bien pourtant que l’on vit. Qu’importe si les platanes qui bordent telle avenue sont en réalité des eucalyptus ou des hévéas si, en clignant des yeux, on peut se croire à Pontoise !… »

Il y a, à Hà Nội, une communauté française qui vit (et travaille, souvent) essentiellement dans le quartier de Tây Hồ, au bord du lac du même nom. Nous avons également un Institut Français, l’Espace, qui propose des expositions, des conférences, des films et des spectacles issus directement de la culture française – avec des sous-titres vietnamiens. Il y a une excellente crêperie (« Crêperie Biniou »), tenue par des bretons authentiques et également une boulangerie (le « Saint-Honoré »), des restaurants français, etc. Certains expatriés français comme d’autres nationalités vivent au Việt Nam plusieurs années sans avoir appris le vietnamien – ce que je trouve tout de même un peu dommage.

Il effectue également une description d’un « Etat-miniature » que l’on se retrouve à aisément côtoyer ; la situation est à présent différente mais il est vrai que les français expatriés ici occupent souvent des postes assez hauts placés dans les antennes locales des compagnies, et il n’est donc pas rare de discuter par hasard avec plusieurs directeurs en même temps alors que l’on patiente avant la représentation d’extraits de pièces de Jean-Michel Ribes.

Je me retrouve également dans la description de ses occupations des temps que lui laisse son emploi, en particulier celles concernant son auto-instruction :

« En outre, je lis beaucoup et j’aurai appris ici ce que j’ignorais à Paris parmi tant de tentations brillantes, de dissipations et de distractions. J’aurai appris à ne pas perdre de temps et à vivre une vie régulière. Je lis ici tout ce que j’ai remis de lire, jour après jour depuis des années : philosophie, romans, poètes, et je fais de l’allemand et je vais apprendre l’anglais… »

Je lis le monde diplomatique, des guides de voyage, acrimed, et je fais du html et j’apprends le javascript : c’est pareil.

Ce texte me parle donc bien. Si le mien vous en a rendu curieux, j’ai scanné et numérisé cette lettre (à l’aide d’un super logiciel de reconnaissance de texte, tesseract), elle est téléchargeable -> ici <- – ça fait une vingtaine de pages.

Cet article, publié dans ville, visite, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Thư Hà Nội : Lettre de Hanoi (Jean Tardieu)

  1. Dong dit :

    Voici une vidéo qui raconte l’histoire de Jean:

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s